Un changement inquiétant ?

 

 

     Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Président des États-Unis vient de faire un virage à 180 degrés. On est passé dans la dernière semaine de l’« America first »à l’ouverture de deux importants fronts. Tout d’abord, après les attaques barbares, à l’aide de gaz chimique, du Président Bachar Al-Assad, les Américains sont allés d’un un grand coup de semonce pour rappeler à l’ordre le dirigeant syrien. Il va sans dire que cela vient fragiliser la situation entre la coalition américaine et les alliés d’Assad. Après ce grand « Tomahawk Shock », le Président a donné l’ordre à un porte-avions et toute sa flotte d’aller se stationner dans la péninsule coréenne, histoire de surveiller le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un. Mettons que ce fut une grosse semaine, car nous sommes passés d’une situation où l’Amérique désirait s’isoler à une situation préoccupante. Au regard de ces événements, devons-nous s’inquiéter ? 

La Syrie
Comme je l’ai mentionné vendredi dernier, l’intervention américaine en territoire syrien a été condamné par le gouvernement russe. Ils ont qualifié cette intervention d’agression armée à l’égard d’un pays souverain. En temps normal, nous pourrions trouver cela très inquiétant, mais je pense que les Américains avaient la bénédiction des Russes pour lancer cette attaque. La Russie peut bien déchirer sa chemise sur la place publique, mais elle le fait tout simplement pour ne pas perdre la face. Le Secrétaire d’État Rex Tillerson (en passant, c’est l’Ex-PDG d’Exxon mobil) est de passage à Moscou cette semaine. Ça va discuter fort au Kremlin, mais il n’y aura pas de froid diplomatique. L’enjeu pour les Américains: faire entendre raison aux Russes sur la nécessité de se débarrasser de Bachar Al-Assad. L’enjeu pour les Russes: ne pas perdre la face, dans le dossier de leur mauvaise gestion des armes chimiques en Syrie. Donc ici, il n’y a rien à craindre pour nous, du moins je le crois…Pour ce qui est des Syriens, la situation peut difficilement être pire.

La Corée du Nord

La situation en Corée du Nord est à mon humble avis beaucoup plus inquiétante. Comme vous le savez peut-être, le régime de Pyongyang a effectué cinq essais nucléaires depuis 2013, dont deux en 2016. Au courant de la prochaine année, nous devrions être témoins des premiers essais d’un tir de missile intercontinental. Cela viendrait changer la donne, car selon des spécialistes, la Corée du Nord serait en mesure d’atteindre la Côte Ouest américaine dans deux ans. Pourquoi agir aujourd’hui ? Donald Trump a eu une rencontre de 48 heures avec son homologue chinois XI Jinping et seul allié des Nord-Coréens. Le leader américain a probablement reçu l’assentiment chinois pour cette manœuvre en mer de Corée. Si Américains et Chinois sont au diapason pour enfin régler le problème de ce déséquilibré, ça ne devrait pas être trop compliqué. Par contre, ici je suis plus inquiet, car une bombe nucléaire ça se lance rapidement et elle est la possession d’un gars qui a l’habitude de jouer à « mon père est plus fort que le tien ».

Ce fut donc une grosse semaine pour le nouveau Président des États-Unis. On est passé d’une politique isolationniste à une politique interventionniste. Ce qui est le plus inquiétant, c’est ce changement de cap drastique de l’administration américaine. Un tel revirement laisse présager des actions rapides de l’administration américaine. C’est d’ailleurs ce qu’a évoqué Donald Trump en fin de semaine lorsqu’il a mentionné la possibilité d’une action unilatérale en Corée du Nord. Alors, pourquoi ce changement ? Au-delà des atrocités de la semaine dernière à Khan Cheikhoune, il y a une tentative de noyer le poisson des ratées de la politique intérieure américaine. Avec les échecs des décrets migratoires, de la tentative infructueuse de réforme de l’Obamacare et les rumeurs de relations douteuses avec la Russie, des interventions à l’extérieures du pays ont ceci de bien : attirer l’attention ailleurs…

Michel Bouchard

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s