Bilan de l’année 2020(Juillet-Août-Septembre)

Par Michel Bouchard

  1. Pékin impose la Loi sur la sécurité à Hong Kong: C’est le 30 juin dernier que la Chine a décidé d’incorporer, dans la constitution de la république semi-autonome de Hong Kong, une loi pour: « réprimer le séparatisme , le terrorisme , la  subversion et la collusion avec des forces extérieures et étrangères.[1] » Selon les dissidents, cette loi permettra à la Chine de poursuivre et d’arrêter tous les dissidents de cette République chinoise, qui jouit d’un statut particulier où la démocratie est en vigueur. Il est à noter que Hong Kong a été rétrocédé à la Chine, par l’Angleterre, en 1997;
  1. La Covid-19 s’accélère aux États-Unis: Après des mois de négations sur les effets réels de la Covid-19, les États-Unis ont établi des records d’infections pendant le mois de juillet. À ce moment, le bilan s’établissait à 139 000 morts dus à la maladie;
  1. Les relations entre la Chine États-Unis mal en point: L’année 2020 a été une année très difficile au niveau des relations entre les deux superpuissances. D’un côté, vous avez Xi Jinping qui ne cesse d’augmenter son emprise sur la Chine. De l’autre, le Président Trump, qui n’aime pas vraiment se faire mener par le bout du nez et qui voulait montrer sa force à l’approche des élections du 3 novembre. La dégradation des relations va  atteindre son paroxysme en juillet lorsque le gouvernement américain a annoncé la fermeture du consulat chinois de Houston et que leurs homologues chinois ont ordonné la fermeture du consulat américain de Chengdu. Nous étions dans une crise digne de la guerre froide.(Pour mieux comprendre voici un article intéressant à lire.);

 

  1. Explosions majeures à Beyrouth: Le 4 août dernier, deux explosions ont secoué la capitale du Liban. Bilan: environ 200 morts, près de 7000 blessées et la destruction d’un quartier complet. Cette catastrophe, provoquée par l’explosion d’un stockage de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, a soulevé  un questionnement profond sur les capacités du gouvernement à gérer ce pays. Il est à noter que cette cargaison illégale saisie dans le port de Beyrouth en 2013 était laissée pour compte depuis ce temps, dans des conditions dangereuses. C’est dans ce contexte que le gouvernement libanais a annoncé sa démission. Le « Courrier international » posait la question suivante dans son édition du 13 au 19 août 2020: « Peut-on sauver le Liban

5.            Kamala Harris, colistière de Biden: Choix politique audacieux, mais qui a été payant pour le candidat démocrate à la présidence des États-Unis. Kamala Harris, opposante défaite de Biden à la primaire démocrate, a été choisie par celui-ci pour occuper le poste de colistière. La sénatrice de la Californie devenait ainsi la première femme noire à se faire offrir l’opportunité de devenir la vice-présidente des États-Unis;

6.            Les feux sur la côte ouest-américaine: Après l’Australie en début d’année, ce fut au tour de la côte ouest-américaine d’être accablée par des feux de forêt titanesques. Ce n’est pas une grosse nouvelle en soi, car chaque année c’est pratiquement la même histoire. Avec ce «jour de la marmotte», nous étions encore des témoins impuissantes de cette manifestation éloquente des effets du réchauffement climatique;

7.            La saga de la Cour suprême des États-Unis: Avec le décès de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg, Donald Trump a eu la possibilité de nommer une remplaçante. Sans surprise, son choix s’est arrêté sur une juge ayant des idées conservatrices. Amy Conney Barret devenait ainsi la troisième personne nommée à la Cour suprême des États-Unis par Donald Trump pendant son mandat de quatre ans. Si vous voulez mon avis, c’est vraiment à ce niveau que l’héritage de Donald Trump sera le plus durable. Allez voir la composition de la cour et vous allez comprendre que les idées conservatrices auront la cote pour un méchant bout de temps  aux États-Unis.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_supr%C3%AAme_des_%C3%89tats-Unis

 

Méthodologie: Encore une fois cette année, j’ai utilisé l’outil proposé par «influence communication» pour regarder les nouvelles sous l’angle du poids médiatique occupé par celle-ci. À cela, j’ai fait des choix personnels et retenus des histoires ayant une perspective internationale.

 


3 réflexions sur “Bilan de l’année 2020(Juillet-Août-Septembre)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s