Nouvelles de la semaine (12 au 19 août 2017)

  1. Bannon quitte le navire (18 août 2017 ) : L’architecte de la victoire de Trump aux dernières élections a été remercié. Le controversé conseiller ne faisait plus vraiment l’unanimité au sein de l’administration. Rappelons qu’il était à la barre du site internet Breitbart. Site adepte de positions de l’extrême droite et des théories du complot.
  2. Attentats de Barcelone (17 août 2017) : La capitale catalane a été frappé par l’EI. Bilan : 14 morts et 120 blessés. C’est le lieu touristique très fréquenté de la Ramblas qui a été la cible des terroristes. La cellule a été démantelée, mais le mal est fait. L’organisation terroriste perd du terrain en Syrie et en Irak, mais il ne faut jamais oublier que l’organisation islamique connaît aussi le concept de mondialisation.
  3. Trump isolé (16 août 2017) : Dans la foulée des événements de Charlottesville, le Président est revenu sur sa condamnation des actes qui se sont produits, en blâmant les deux côtés pour leurs actions. Le Président vient de commettre l’irréparable, car il vient d’être abandonné par le monde des affaires. En effet, il a dû abolir deux conseils économiques qu’il avait formés en raison de la défection de plusieurs dirigeants d’entreprises. La présidence de Trump, qui devait se faire en harmonie avec le monde des affaires, bat de plus en plus de l’aile. Après six mois à la barre des États-Unis, il semble que le Président soit de plus en plus isolé et que les trois prochaines années et demie ressembleront à une traversée du désert.
  4. Attentats au Nigéria (15 août 2017) : Le jour de la réunion de l’ONU au Mali pour la création du G5 Sahel, un triple attentats a fait 28 morts et 82 blessés au Nigéria. C’est le groupe islamiste Boko Haram qui a revendiqué ces actions. Rappelons que ce groupe avait prêté allégeance à l’EI en 2016 et qu’il c’était fait connaître avec l’enlèvement de 276 lycéennes en 2014. Pendant ce temps, la création du G5 Sahel est toujours incertaine, car il manque encore les trois quarts du budget.
  5. Attentats à Ouagadougou et Tombouctou (14 août 2017) : 18 morts dans un café de Ouagadougou au Burkina Faso et 9 morts à Tombouctou, contre la mission des Nations unies au Mali. Ces attentats surviennent à quelques heures d’une importante réunion de l’Onu qui doit mener à la création d’une force spéciale africaine.(G5 Sahel) Cette force devrait être opérationnelle à l’automne et aura comme mandat de lutter contre le Djihadisme qui prend de l’expansion sur le territoire du Sahel. Pour l’instant, il n’est pas assuré que l’on puisse créer cette force d’intervention, en raison du financement qui reste incertain. Lorsque l’on parle de la faim dans le monde et de l’Afrique, on a toujours de la difficulté à réunir des sommes suffisantes. Vous saviez que l’enfer était pavé de bonnes intentions ?
  6. Rassemblement des suprémacistes blancs : (13 août 2017 ) L’état d’urgence vient d’être décrété à Charlottesville en Virginie. Des membres du KKK et des néonazis ont organisé une manifestation pour contester le déboulonnement de la statue du général Lee. Est-ce que vous vous souvenez de la série « The Dukes of hasard » ? (Shérif fais moi peur.) Sur l’auto des personnages principaux, il y avait un drapeau de confédérés qui représentait les sudistes de la guerre de sécession. Ceux qui se sont battus pour maintenir l’esclavage. Le Président américain a pris deux jours pour condamner ces groupes pour leurs actions.
  7. Trump et le Vénézuela 12 août 2017 : Trump vient d’évoquer une intervention militaire au Vénézuela. C’est sûr que ça règlerait sûrement la situation… On se croirait dans un épisode de « The apprentice ». Sérieusement, il y a combien d’interventions militaires qui ont amené la paix et la démocratie dans un pays ? Au Rwanda monsieur… Ouais, mais ça ressemble de plus en plus à une dictature dans ce pays. Plus le temps passe et plus je me questionne sur la capacité de Donald Trump à diriger un pays comme les États-Unis. C’est bien beau d’écrire des Tweets, mais à un moment donné, il faut livrer la marchandise et arrêter de donner un show. Ce qui se passe au Vénézuela, c’est un problème qui regarde les Vénézuéliens. C’est tout… Ceci dit, il serait étonnant que Maduro puisse ramener la pays sur les rails et continuer de diriger en toute légitimité.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s