La revue 2017 des CDMC

Comme je l’ai mentionné lors de ma dernière chronique, voici ma revue de l’année. 2017. J’ai sélectionné quinze événements qui ont, selon moi, marqué cette année. J’ai décidé de ne pas présenter ces événements ou ces phénomènes en ordre chronologique, car il est difficile de classer une nouvelle marquante dans un mois en particulier, car ce sont des événements qui durent dans le temps. De plus, j’ai décidé de sélectionner des événements qui n’ont pas retenu l’attention, histoire de parler un peu du continent africain. Enfin, sans surprise, ma personnalité de l’année 2017 est Donald Trump. Il aurait été facile pour moi d’écrire à ce sujet à tous les jours. Bonne lecture et bonne année 2018.

1. La présidence de Donald Trump:

a. L’affaire russe: Est-ce que les Russes ont entravé la dernière présidentielle ? La réponse pourrait nous conduire vers une destitution de Donald Trump.

b. L’ALENA: Le Président Trump a remis en question l’existence même du traité de libre-échange entre les États-Unis, le Mexique et le Canada. L’« America first » pourrait se retourner cont nous.

c. L’Obamacare: La chambre des représentants des État-Unis vient a voté l’abrogation de l’Obamacare. Heureusement que le Sénat s’y soit opposé.

d. L’Accord de Paris: Selon le Président, il s’agissait d’une décision évidente à prendre pour le bien des Américains. D’ailleurs, il en avait fait la promesse durant la dernière campagne. Il n’y a donc encore pas de surprise à ce niveau, même si ce retrait est un peu préoccupant pour l’avenir de la planète. Pour les gens qui pensent que le réchauffement climatique est un canular je vous laisse avec une petite pensée :« Make America great again and fuck up the rest of the world».

e. Les dossiers de l’immigration:

1- Les dreamers: Ce programme qui avait été décrété par Barack Obama en 2012 et qui venait éclaircir la situation de 800 000 immigrants sera graduellement aboli. Ce programme venait régulariser la situation d’immigrants illégaux qui étaient arrivés en bas âge aux États-Unis. Ça sera le retour aux limbes pour bien des gens d’ici quelques années.
2- Le décret migratoire: La Cour Suprême des États-Unis vient de rendre effectif le décret migratoire qui interdisait l’entrée de citoyens en provenance de sept pays à majorité musulmane. Pour l’instant son application reste conflictuelle.
3- Les Haïtiens réfugiés aux États-Unis vont perdre graduellement leur statut de résidence temporaire.

f. La réforme fiscale: Ça vient de passer comme une lettre à la poste à la chambre des représentants. Le Sénat risque de couper le party des ultra riches sympathisants du parti républicain.

g. Rapprochement avec Cuba: Donald Trump vient de refroidir les ardeurs des partisans du rapprochement. Rappelons que les États-Unis imposent un embargo à Cuba depuis 1959. Bien que le régime castriste ne soit pas le plus doux de la planète, le changement de cap de Trump ressemble à de l’entêtement de vieux idéologues qui pensent que la Guerre froide n’est pas terminée.

h. La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël : Comment foutre le bordel dans un bordel…

2. Brexit: La PM de la Grande-Bretagne, Theresa May a lancé la procédure devant sortir son pays de l’Union européenne. Est-ce le début de la fin pour l’UE ?

3. La situation en Corée du Nord: Pyongyang a menacé Washington pendant toute l’année: Le régime nord-coréen vient de lancer une série de menaces en 2017. Malgré une série de sanctions à l’égard de ce pays belliqueux, rien n’y fait et les provocations continuent. Est-ce que l’escalade va se poursuivre ?Est-ce que la rencontre de janvier prochain, à Vancouver, peut ramener les différents acteurs sur le chemin de la bonne foi ? Il est à noter que cette rencontre aura lieu sans la Corée du Nord.

4. La Syrie et l’Irak : Près de 500 000 morts plus tard et 12 millions de déplacés (en Syrie) Les Russes ont décrété la victoire sur l’EI. Qui est le vrai gagnant de cette reconquête du Califat islamique ? Bachar Al-Assad, celui-là même qui est en très grande partie responsable de cette tragédie. Pour ce qui est de l’EI, il s’agit d’une défaite sur le plan géographique, mais le Djihad se poursuit et le recrutement va bon train. Les perdants de l’histoire: la population.

5. Lula prend le chemin des cellules : L’ancien président du Brésil vient d’être condamné à neuf ans de prison. Rappelons que ce leader de la gauche brésilienne a été Président pendant huit ans. Il avait laissé sa place à Dilma Rousseff, qui a elle-même été destituée l’année dernière. Le Président actuel, Michel Temer, fait aussi face à des accusations de corruption. Actuellement, il y a environ près du tiers des parlementaires brésiliens qui font face à des accusations de nature criminelle. La plupart ont trempé dans le scandale Petrobras. Une coupe du monde de soccer et des Jeux Olympiques à deux années d’intervalle, ça laisse des traces.

6. Coupures des liens diplomatiques entre le Qatar et six pays arabes : Le torchon brûle entre les différentes monarchies du Golfe Persique. Six pays arabes, dont l’Arabie-Saoudite, les Émirats arabes unis et l’Egypte viennent de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar. L’Arabie-Saoudite, en tête, accuse le Qatar de financer le terrorisme. Comme-ci ce pays, pouvait donner des leçons de rectitude politique.

7. La dictature n’est pas loin de la Turquie : Un an après la tentative de putsch manquée, le Président Erdogan continue sa marche vers la dictature. En effet, le gouvernement a limogé environ 7500 policiers cette semaine.(juillet) C’est 100 000 fonctionnaires, depuis l’année dernière, qui ont perdu leur emploi, en raison de liens présumés avec le prédicateur Gulën, qui aurait conduit le putsch de l’an dernier. Il est à noter que celui-ci est en exil aux États-Unis depuis 1999. Que voulez-vous, les dictateurs ont tendance à être paranoïaque.

8. La Saga vénézuélienne: La révolte continue de gronder dans ce pays pétrolier de l’Amérique du Sud. Nicolas Maduro, Dauphin de Hugo Chavez, tente de garder le contrôle de son pays en réprimant durement les manifestants. Celui-ci, accuse les États-Unis de fomenter un coup d’État…

9. Le temps des indépendances:
a. Indépendance de l’Écosse: Le parlement écossais vient de donner son accord pour faire une autre consultation populaire sur l’indépendance. Rappelons que les Écossais avaient dit non dans une proportion de 55% en 2014.
b. Le Kurdistan irakien: Référendum gagnant et non-reconnaissance de cette victoire par le gouvernement de l’Irak.
c. La Catalogne : un référendum gagnant, une négation espagnole de cette victoire, une dissolution de parlement catalan et un retour de la majorité indépendantiste. Peut-on s’opposer à la volonté d’un peuple ? Si oui, la démocratie est vraiment mal en point.

10. Emmanuel Macron devient le nouveau président de la France : Ça été une victoire relativement facile de la France en marche ! Macron, aura la difficile tâche d’unir les Français, ce qui ne sera pas facile.

11. La Birmanie et les Rohingyas: La dirigeante de la Birmanie et récipiendaire d’un prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kii, est fortement critiquée. Son gouvernement est soupçonné de pratiquer un nettoyage ethnique à l’encontre de la minorité musulmane Rohingya. 260 000 membres de cette ethnie se sont réfugiés au Bangladesh et l’ex-nobélisé ne veut même pas dénoncer la situation.

12. La crise des opioïdes: Donald Trump a décrété un état d’urgence national de santé publique. En 2016, 65 000 américains sont morts en raison d’une surdose d’opioïdes ou d’autres drogues.

13. Xi Jingping affermit son emprise sur le parti communiste: Coup de force du Président chinois lors du 19e congrès du parti. Il est là pour rester…

14. #Metoo ou #Moiaussi : Ils tombent comme des mouches…Serait-ce la fin du silence ?

15. Parlons un peu de l’Afrique :
a. Départ de Mugabe au Zimbabwé: Le plus vieux dirigeant de la planète, le Zimbabwéen Robert Mugabe 93 ans, vient de se faire montrer la sortie! Enfin…
b. Le Sud-Soudan: Malgré un cessez le feu, l’ONU est catastrophé par cette tragédie qui a fait des dizaines de milliers de morts et 4 millions de déplacés…
c. L’affaire des esclaves en Lybie: On ouvre le journal, on lit la nouvelle et après on passe à d’autre chose… Épouvantable…Abjecte…
d. Le chaos en République Démocratique du Congo : Depuis le mois d’août 2016, les violences ont fait des milliers de morts et près d’un million de personnes déplacées dans ce pays. L’ONU a répertorié 42 fosses communes dans la région de Kazaï. On ne parle jamais de ça dans nos médias…

2 réflexions sur “La revue 2017 des CDMC

  1. Les médias ne sont pas là pour nous informer mais plutôt pour nous divertire incluant les informations, nous garder assis sur notre chaise afin de nous vendre des affaires entre les pauses pub. Il n’est pas question de bien informer le monde et encore moins de changer le monde, mais plutôt de geler le monde.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s